Dernière Minute
    Aucune actualité à afficher.

   Lozanne Alternative

Comment se prennent les décisions à Lozanne

Pendant les élections, nous avions annoncé que nous briguions le mandat municipal pour changer les méthodes de fonctionnement en mairie. Au bout de quelques mois de présence dans l’opposition, nous confirmons qu’il y aurait beaucoup de choses à changer ! Même s’il y a un tout petit peu de mieux, il faut le reconnaître. Ce mieux prend la forme d’un peu plus d’information.  Exemple : le maire expose parfois aux élus les mesures qu’il a prises dans le cadre de sa délégation du Conseil municipal, ce qui est, notons-le, une obligation (qui n’était pas appliquée avant ce mandat !). Autre exemple : le maire informe le Conseil des décisions prises par la communauté de communes ou les syndicats intercommunaux qui concernent notre commune.

Sur le reste, on n’avance pas beaucoup. Par exemple, Christian Gallet aime à répéter que le Conseil municipal n’est pas un lieu de débat ! Une posture des plus étranges. Il nous autorise en revanche à lui poser des questions en amont du conseil sur les dossiers présentés. Mais un jeu de questions-réponses par mail ne constitue pas un débat. Et pourtant, le débat est bien souvent nécessaire, réclamé parfois par sa propre majorité. Le maire a récemment présenté une délibération pour créer un tarif d’utilisation des locaux de la cantine par les enfants qui apportent leur propre repas pour cause d’allergies. Faut-il créer ce tarif ? A quel prix ? Au grand dam du maire, le conseil a voulu débattre. Mais cela a tourné court : la décision a été reportée et lorsqu’elle a été représentée, il n’y avait plus de débat… A cette occasion, Lozanne Alternative a par ailleurs proposé d’indexer le prix du repas sur le quotient familial. Christian Gallet a répondu que « les Lozannais ne le voulaient pas », que « seule une famille avait du mal à payer ». Sans doute nous sortira-t-il le résultat d’un sondage un jour…

Autre décision magistrale : l’avis que le conseil aurait du donner sur le projet de méthaniseur de Lentilly (qui, finalement a été abandonné). Trois élus dont deux de Lozanne Alternative se sont saisis de la question du méthaniseur pour fournir des éléments de décision au Conseil. Le maire n’avait pas d’avis et a indiqué qu’il se rangerait aux préconisations de la commission ad hoc ainsi constituée. Cette commission avait rendu un avis favorable avec réserves. Finalement, le maire a indiqué qu’il voterait contre le projet de méthaniseur car une pétition en ligne, c'est-à-dire signée par des gens de toute la France ne connaissant pas le dossier, recueillait 21 000 signatures contre ce projet dont, une fois de plus « les Lozannais ne veulent pas ». Nous aurons sans doute là aussi, les résultats d’un sondage à nous mettre sous la dent…

Tout ceci est organisé  de manière diamétralement opposé à l’organisation que nous proposions. Selon notre méthode, la concertation était effective, le conseil informé de l’avancée des débats et le résultat final issu d’un vote.

Vos élus du groupe Lozanne Alternative.

Pour nous contacter : notre page facebook « Lozanne alternative »

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris