Dernière Minute
    Aucune actualité à afficher.

   Lozanne Alternative

Lozanne, une démocratie de 12 ans d'âge

A l’issue des dernières élections municipales, notre liste Lozanne Alternative 2020 a obtenu 35 % des voix. Nous avons donc 4 sièges au conseil municipal. Notre première initiative a été de rencontrer le maire Christian Gallet, qui entame son 3e mandat afin de lui proposer notre aide sur les sujets compatibles avec notre programme. Conclusion de la discussion : « vous avez perdu, c’est moi qui décide. »

Au cours des semaines qui ont suivi, considérant que nous devions représenter au mieux nos électeurs, nous nous sommes portés candidats à différents postes de délégués dans les syndicats intercommunaux. Mais à chaque fois, aucune place ne nous a été faite (sauf au CCAS, obligation légale).

Et nous assistons aujourd’hui, médusés, aux conseils municipaux que le maire mène comme il l’a toujours fait, coupant court à tout débat d'idées, et n'utilisant l’assemblée que pour valider des délibérations rendues obligatoires par la loi. Ainsi apprend-on en général l’existence d’un projet seulement au moment où le maire demande à son conseil de bien vouloir l’autoriser à demander une subvention !

C’est le cas par exemple des plateaux traversant qui vont être construits devant la boulangerie et la pharmacie. Sur le principe de ces équipements, vos élus de Lozanne Alternative sont d’accord. La sécurité routière était au cœur de notre programme. Mais avec Christian Gallet, le sujet sort soudainement du chapeau, sans consultation des élus (ni des riverains et commerçants ?). Alors que c’est un sujet qui préoccupe les Lozannais depuis toujours au regard de la fréquence des accidents sur cette voie. Autre exemple : la pose de la climatisation dans l'école qui fait l'objet d'une subvention pour "rénovation thermique" (savourez le paradoxe) : aucune recherche de solution moins énergivore....

Ces décisions sont en général prises par le maire et quelques adjoints, parfois suite au travail d’une commission. Souvent ouvertes à tous, ces commissions sont à Lozanne réservées aux élus. Nous avons proposé de travailler dans certaines de ces commissions mais, pour l’instant, aucune réunion n’a eu lieu. Ces commissions ne reflètent de toute façon pas le programme du maire qui, pour ne pas être en reste face à celui de Lozanne Alternative 2020, avait mis son item « environnement » en position numéro 1. Aujourd’hui, cela se traduit par une commission s’occupant principalement du fleurissement…

Enfin, summum de la démocratie, le maire refuse à une association créée cet été à Lozanne et qui prône la justice climatique et sociale, le prêt d’une salle et l'accès au forum des associations. Pour dénoncer ce comportement, ladite association avait prévu de distribuer des tracts devant le forum. Mais en urgence, Christian Gallet a pris un arrêté interdisant le tractage pour « impératif d’ordre public ». Ainsi, feignant de défendre la commune contre de prétendus actes de désobéissance civile, le maire dézingue copieusement la démocratie.

En refusant le dialogue, le débat d'idées et l'ouverture, Christian Gallet prend le risque de créer exactement ce qu'il craint : une opposition forte et médiatique. Les élus de Lozanne Alternative restent vigilants quant au respect de la liberté d'expression dans le village, et à ce que la voix des personnes qui ne pensent pas comme Monsieur le Maire soit entendue.

Vos élus du groupe Lozanne Alternative.

Pour nous contacter : notre page facebook « Lozanne alternative »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris